Vous êtes ici :

La Maison de la formation Jacqueline Auriol (MFJA) a ouvert ses portes le 3 janvier 2022 sur le site de l’Innovation campus – Toulouse Aerospace.

C’est la concrétisation d’un projet très innovant qui réunit les étudiants du département Génie Mécanique et Productique (GMP) de l’IUT de Toulouse, de la Faculté de Sciences de l’Université Paul Sabatier, de l’INSA Toulouse et de l’ISAE.

Ce sont 600 étudiants qui ont investi ces locaux en janvier 2022 mais ils seront à terme près de 1.500 étudiants avec aussi les stagiaires en formation continue.

Rencontre avec Patrick Laurens, directeur de l’IUT de Toulouse

Question : Pouvez vous nous présenter cette maison de la formation Jacqueline Auriol en quelques mots ?
Patrick Laurens : Cette maison de la formation est un nouveau lieu dédié à la filière du Génie Mécanique et Productique pour l’aéronautique et le spatial.
C’est un projet innovant sur plusieurs plans.
Tout d’abord, elle s’inscrit dans une politique de site regroupant l’Université Paul Sabatier, l’INSA Toulouse et l’ISAE. C’est l’IUT de Toulouse, composante de l’Université qui a porté ce projet.
Situé au cœur du pôle de compétitivité Toulouse Aerospace, c’est également un projet en cohérence avec l’industrie locale puisqu’il propose un partenariat fort avec les entreprises de ce secteur mais aussi avec les structures de recherche dans le domaine de la mécanique.

Question : Qu’est ce qui fait la spécificité de la maison de la formation Jacqueline Auriol ?
Patrick Laurens : Ce projet a bénéficié d’un financement Plan campus pour le bâtiment et les équipements, ainsi que d’un financement PIA (Programme d’Investissements d’Avenir) pour la partie Usine-école en cours de développement. Grâce au partenariat avec les entreprises, une partie des machines est aussi cofinancée par des fabricants d’équipement qui mettent à disposition du matériel comme démonstrateur auprès des entreprises et des étudiants.
En effet, au-delà de la formation des étudiants, la MFJA va proposer un espace Usine-école qui a pour objectif de former les collaborateurs des entreprises aux nouvelles techniques. Il permettra aussi de réaliser du transfert de technologie en accompagnant les PME dans les évolutions technologiques de l’usine 4.0. Ce sont à terme près de 1.500 étudiants et stagiaires en formation
continue qui vont se former sur des équipements innovants et pouvoir s’approprier de nouvelles technologies.

Question : Qui est Jacqueline Auriol qui a donné son nom à ce bâtiment ?
Patrick Laurens : Jacqueline Auriol est une aviatrice française, une des premières femmes pilote d’essai en France. Elle est la première Européenne à avoir franchi le mur du son et a détenu dans les années 50 et 60 le record mondial de vitesse sur avion. C’est aussi une décision symbolique pour montrer que les femmes ont toute leur place dans les secteurs d’activité comme la mécanique ou l’aéronautique.

Interview par Hélène ROUCH – 20.02.2022 – Présidente IUT Toulouse A