Vous êtes ici :

Comme chaque année, IPSOS a organisé un sondage sur l’opinion des néo bacheliers sur Parcoursup.

Cette étude est très intéressante car elle permet d’objectiver les  critiques ou les avantages de Parcoursup même si l’échantillon de lycéen-ne-s utilisé  par IPSOS est un peu faussé : les filles sont surreprésentées (69% de filles) et les bacs ne sont pas  équitablement représentés car seuls 7% de néo bacheliers sont issus des filières professionnelles et 15% des filières technologies alors qu’elles représentent respectivement 20% et 26% des bacheliers.

Les principaux enseignements de cette étude sont que les conseils d’orientation proviennent très majoritairement des proches ou de la famille (77%) et dans une moindre mesure du professeur principal (56%) qui a donc un rôle prépondérant même s’il ne bénéficie pas d’une formation très poussée pour endosser cette fonction.

Mais ensuite dans les phases d’information sur les formations identifiées, les JPO
(Journées Portes Ouvertes) et le site Parcoursup arrivent en tête pour proposer des informations complémentaires et compléter la compréhension des différentes formations du supérieur.

Sur les étapes de saisie des voeux puis d’admission, les lycéen-ne-s se déclarent globalement satisfaits du fonctionnement et de la facilité d’utilisation de Parcoursup.

Mais comme l’étude le montre, cela n’empêche pas que c’est une période très stressante pour tous les futurs étudiants qui n’est sans doute pas liée uniquement à l’outil Parcoursup …

Hélène ROUCH – 02.12.2022 – Présidente de l’IUT de Toulouse III