Vous êtes ici :

Après l’expérience de l’IUT de Toulouse développée sa Présidente du C.A. dans l’édition de juin, Dominique Lévêque – Déléguée de la Région Académique à l’Information et à l’Orientation des Hauts de France – livre à AEF ses réflexions et pistes pour l’atteinte de l’objectif de recrutement de 50% de Bacs technologiques pour le BUT.

Bien évidemment les solutions se recoupent avec ici la mise en avant du travail sur les critères d’admission de Parcoursup.

L’orientation et la sensibilisation des lycéens et de leurs professeurs et proviseurs sont aussi nécessaires pour susciter les candidatures.

Extrait :
Pour recruter 50% de bacs technologiques en IUT, il faut bien les classer sur Parcoursup mais pas que…

Depuis 3 ans d’expérimentation dans la région académique des Hauts de France et grâce à un travail collectif sur les critères d’admission dans Parcoursup, le taux des bacheliers technologiques est passé de 25% à 38,2 % ( 40% à Amiens et 37,2% à Lille ).

L’annonce du MESRI de porter le taux à 50 % dans le cadre du B.U.T. s’est inscrit pour la région dans la continuité, même si des discussions ont eu lieu sur le vivier de certaines filières (Génie biologique, STID, Infocom, Mesures Physiques et Chimie ) et
ont amené à les écarter de l’objectif de 50% , ce qui a levé toute difficulté.

Les IUT de la Région ont tous remonté des tableaux à 50 %.

 

Pour avancer, il a fallu lever quelques réticences, en particulier sur le niveau attendu des élèves et prendre du temps,

Les marges de progression se situent aujourd’hui dans les critères d’admission de Parcoursup et, pour accueillir davantage de bacheliers technologiques, il faut en classer beaucoup et bien les classer.
Les IUT de la région Hauts de France ont classé cette année 70 % des bacheliers technologiques, soit 10 points de plus que l’an passé.
Plus les IUT appellent vite les candidats, plus les Bacheliers Technologiques sont nombreux à accepter l’admission ; ce qui évite de les voir partir vers d’autres filières.

Comment susciter des candidatures?

Il convient de se rappeler la responsabilité des professeurs principaux en matière d’orientation.
La région académique des Hauts de France a mené une campagne de formation auprès de 260 professeurs principaux, a produit des flyers et des mallettes pédagogiques à destination des élèves et des enseignants de troisième et de seconde.
La sensibilisation des lycéens passe aussi par des programmes Cordée de la réussite avec les IUT.

 

Comment faire réussir les bacheliers technologiques ?

Le nouveau BUT devrait mieux correspondre au profil des bacheliers technologiques; la durée de 3 ans leur donnera plus de temps pour s’adapter et intégrer les méthodes de travail; le travail en blocs de compétences devrait aussi permettre une montée en puissance des exigences.
Les IUT de l’académie de Lille bénéficient déjà de moyens supplémentaires dans le cadre de l’enveloppe de la loi ORE pour mettre en place de la remédiation ou des groupes de langues.

Pour améliorer le taux de réussite, il faut aussi entrer dans le coeur du réacteur « la pédagogie » et nous avons confiance dans les équipes des IUT de la région académique des Hauts de France pour relever ce défi.

Annie MARRA – 09.08.2021 – Présidente IUT Avignon
VOIR L’ARTICLE